dimanche 21 janvier 2018

LE BEGUINAGE DE BRUGES

Aujourd'hui, on passe ensemble la porte du béguinage de Bruges et nous voilà transporté en quelques secondes comme dans un autre monde. 


Un monde de silence qui loin de l'agitation de la ville et malgré un nombre de touristes assez important respire le calme.





Pour la petite histoire et parce que avant d'aller visiter Amsterdam, lieu où j'ai découvert ce mode de vie,  je ne connaissais même pas ce mot, les béguinages construits principalement au nord de l'Europe, étaient de véritables petits villages dans la ville.


Ces lieux permettaient aux femmes seules de vivre leur croyances sans pour autant être des religieuses. Les béguines vivaient de mendicité et d'artisanat.




Le Béguinage de Bruges, date de 1245 et contient une trentaine de maisonnettes en briques peintes en blanc, entourant un parc arboré et magnifiquement fleuri au printemps (nous n'avons pas eu la chance de le voir à cette période de l'année). Une petite chapelle leur permettait de vivre leur foie en toute tranquilité.  Il est entouré de grands murs en pierre et des douves à l'époque assuraient sa protection.



Les béguinages sont très souvent construit de la même façon et inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco, il est ainsi très facile de les reconnaitre lorsque l'on en voit un.





La dernière béguine de Bruges est décédée en 1930 et depuis c'est une congrégation de Bénédictines qui occupent les lieux.


On y passerait bien un bon et long moment à l'abri des arbres mais d'autres lieux de la ville nous attendent.





Nous passons donc une nouvelle  et imposante porte qui marque la fin de la visite du béguinage pour nous diriger vers le Minnewater et d'autres magnifiques rues de Bruges….




A tout bientôt pour la suite de la visite de Bruges
En attendant, je vous souhaite un bon dimanche

Tatiana


7 commentaires :

  1. ...c'est une vraie découverte pour moi! J'aime beaucoup ce "village"...finalement, c'est une façon de vivre très libre de ses mouvements...
    Bises du jour avec du soleil pour le moment...
    Mireille du sablon

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour d’Angers …
    Wahouhouhou ! Sur la 1e, une personne et un vélo … à Bruges … sur une telle surface … pas possible !
    D’irréductibles belges y vivent en vase clos !
    Très beau reportage ...
    Bonne journée ... Amicalement ... ¢ℓαυ∂є …

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas non plus les béguinages , celui - ci est vraiment superbe , un havre de paix bien appréciable .
    Bon dimanche
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Je te suis agréablement sur vos pas à Bruges. C'est un univers à part, les maisons sont intéressantes, les maisons de béguines dont je ne connaissais pas même pas le nom...j'attends la suite.
    Bon dimanche soir, bisous
    @.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Tatiana,
    Je ne connaissais pas et c'est une vraie découverte pour moi.Un article fort intéressant avec de jolies photos. Je suis sous le charme. C'est doux, serein un endroit de paix.
    Gros bisous de bon début de semaine. Je t'envoie du soleil par la pensée sachant la grisaille de Metz en ce Janvier 2018

    RépondreSupprimer
  6. Les maisons-dieu sont très jolies à voir. Il y a bien sûr le béguinage mais il y en a d'autres à découvrir au détour des ruelles de la ville historique. De charmants jardins et toujours la même ambiance de sérenité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord, j'ai rarement ressenti ça, à chaque coin de rue cette plénitude malgré le nombre de touristes. Un nombre impressionnant de belles choses à voir. D'autres billets sont en cours. Je n'ai qu'une hâte y retourner !
      Merci de votre visite.

      Supprimer

Laissez moi vos impressions.
Je serais ravie de vous lire.

A bientôt

TATIANA de Lorraine